Essais américains à Christmas


1962 - Opération « Dominic »

L'atoll de Christmas vu de satellite. Début 1962, les négociations de Genève sur l’interdiction des essais aériens traînaient en longueur et les militaires américains faisaient pression pour reprendre des expériences en atmosphère. Le Président Kennedy, en accord avec les Britanniques, décida finalement de lancer la campagne de tir appelée « Dominic » à Christmas et Johnston, deux atolls du Pacifique central.

En mars 1962, huit cent soldats américains étaient installés à Christmas et au moment du premier tir, le personnel américain et britannique s’élevait à 3500 militaires et civils. Entre le 25 avril et le 11 juillet 1962, les Américains effectuèrent 24 essais nucléaires aériens, dont plusieurs de très grande puissance, à proximité de Christmas. Cette campagne de tirs aériens constitue un triste record avec une fois six explosions dans la même semaine.

Géolocalisation: voir Christmas sur Google Map



Les Américains ont estimé qu’il n’était pas nécessaire d’évacuer la population en bateau. Mais après deux essais de grande puissance, les habitants de Christmas étaient très inquiets et l’évacuation a été décidée pour les volontaires. Lors de l’essai suivant, seulement la moitié des habitants de l’atoll a été évacuée et à la fin de la campagne de tirs, un tiers des habitants, y compris des enfants, ont été laissés sur l’île.

Le champignon d'un essai américain à Christmas (mai 1962). Les gens de Christmas qui étaient restés s’abritaient dans les maisons communes près des rivages et ils attendaient le moment de l’explosion la tête courbée et les yeux fermés pour se protéger de l’éclair. Ils étaient libres ensuite d’aller voir le champignon. Au début de 1963, les Américains pensaient faire de Christmas une station relais pour les satellites, mais le projet fut abandonné et le dernier soldat américain quittait l’atoll début septembre 1963. En juin 1963, les Britanniques ont fait l’inventaire de leur base militaire et ils ont jeté à l’océan les matériels inutilisables ou contaminés. Les installations ont été fermées et le 19 mars 1964, la Royal Navy quittait l’atoll. Les Américains sont réapparus à Christmas brièvement en 1970, pour récupérer, à proximité de l’île, les cosmonautes de la mission Appolo-13 de retour d’une mission sur la lune.

Après le départ des militaires, une opération dénommée « Hard Look » a été conduite pour rechercher les zones contaminées de Christmas. Ils n’ont rien trouvé. En 1975, une autre opération a été menée par des experts américains : ils ont conclu que les niveaux de radioactivité de Christmas étaient plus bas que ceux qu’on pouvait mesurer dans les villes américaines. Ils ont affirmé qu’à Christmas, rien ne pourrait laisser supposer qu’il y ait eu des explosions nucléaires dans les environs.

Opération Dominic à Christmas Island (25 avril – 11 juillet 1962)

Date de l'essaiNom de codeEnergie en kt
25/04/1962Adobe190
27/04/1962Aztec410
02/05/1962Arkansas1090
04/05/1962Questa670
08/05/1962Yukon100
09/05/1962Mesilla100
11/05/1962Muskegon50
12/05/1962Encino500
14/05/1962Swanee97
19/05/1962Chetco73
25/05/1962Tanana2,6
27/05/1962Nambe43
08/06/1962Alma782
09/06/1962Truckee210
10/06/1962Yeso3000
12/06/1962Harlem1200
15/06/1962Rinconada800
17/06/1962Dulce52
19/06/1962Petit2,2
22/06/1962Otowi81,5
27/06/1962Bighorn7650
30/06/1962Bluestone1270
10/07/1962Sunset1000
11/07/1962Pamlico3880

Ces 24 essais américains ont été effectués par largage depuis un bombardier B-52 au-dessus de l’océan, pour la plupart entre 10 et 20 miles (16 et 32 km) de Christmas Island.


 Galerie photos

 Vidéos

 Glossaire

Mot 
  • Kilotonne (Kt)
  • L’énergie libérée par l’explosion d’une bombe se mesure en kilotonnes (1 kt = 1000 tonnes) de TNT. L’énergie libérée par la bombe d’Hiroshima est évaluée à 15 kilotonnes. Les explosions thermonucléaires se comptent souvent en mégatonnes (Mt), soit 1 million de tonnes de TNT.


 Quizz
Qu’appelle-t-on « essais sous-critiques » ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales