Les retombées


Pour répondre à des obligations internationales, la France devait déclarer chaque année au Comité scientifique des Nations unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants (UNSCEAR) ses activités nucléaires et ses conséquences. Les rapports français étaient ensuite synthétisés avec ceux des autres puissances nucléaires dans un rapport unique de l’UNSCEAR.

Les rapports publiés par les Nations unies ne manquent pas d’intérêt, mais ils ont tendance à éviter de pointer le ou les Etats responsables de la contamination de la planète, aussi les rapports du gouvernement français envoyés à l’UNSCEAR apportent-ils beaucoup plus de précisions sur les conséquences mondiales des essais aériens français.

Dans le Pacifique Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, en disposition des installations de mesure de radioactivité de l’air et des pluies, ont également publié des rapports, parfois trimestriels, qui donnent encore plus de détails sur les retombées dans la zone Pacifique et notamment sur les voisins insulaires de la Polynésie française.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 
  • UNSCEAR
  • Comité scientifique des Nations unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants


 Quizz
Quel est actuellement le statut juridique de Moruroa et de Fangataufa ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales