Meknès et les tirs froids


Vers le milieu des années 1970, le CEP a fait construire l’installation Meknès destinée à des expériences dites « tirs froids » ou « tirs sous-critiques ». Situé sur la zone nord de Moruroa, près de Denise, Meknès est un véritable blockhaus tant ses parois sont épaisses.

En fait, il s’agit de tester les réactions des explosifs chimiques sur une partie d’un modèle de bombe contenant de petites quantités de plutonium. Normalement, au cours de cette expérience « explosive », la réaction en chaîne nucléaire ne doit pas s’enclencher pas, mais elle pulvérise le plutonium sur les parois intérieures de l’installation. Le tout est filmé avec des caméras ultrarapides à rayons X.

Pour réaliser l’expérience suivante, des services spécialisés – habituellement des sous-traitants du CEA – éliminent toutes les particules radioactives projetées sur les parois de l’installation.

Le 7 décembre 1978, une expérience désignée sous le nom de code « Dolon » a lieu dans l’installation Meknès. On ignore si d’autres expériences ont eu lieu après cette date. Tout ce que l’on sait, c’est que des opérations d’assainissement radioactif du caisson intérieur ont été programmées six mois plus tard, probablement en vue d’y réaliser une nouvelle expérience.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 
  • CEA
  • Commissariat à l’énergie atomique


 Quizz
Quelle est la date du premier essai nucléaire français ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales