Quelques chiffres


De la première expérience américaine de 1945 à Alamogordo, dans le Nouveau-Mexique (Etats-Unis), à la dernière connue de à Hwadeari, en Corée du Nord, les Nations unies ont décompté 2 420 essais nucléaires dont 543 ont été tirés dans l’atmosphère et 1877 en souterrain.

La plus forte explosion thermonucléaire jamais réalisée est soviétique : il s’agit de la « Tsar Bomba » (Reine des bombes) qui fut tirée au dessus de la Nouvelle-Zemble le 30 octobre 1961. L’énergie dégagée fut de 57 Mt, soit 3800 fois celle de la bombe d’Hiroshima. L’objectif des soviétiques était d’atteindre les 100 Mt avec une « troisième étage » qui ne fut pas mis à feu.

Toutes ces « expériences » ont servi à la mise au point et à la fabrication de dizaines de milliers d’armes atomiques dans les arsenaux des puissances nucléaires, principalement des Etats-Unis et de l’URSS. Le nombre maximum d’armes nucléaires disponibles dans le monde a été atteint en 1985 avec 69 995 armes nucléaires représentant 1 400 000 bombes d’Hiroshima. Aujourd’hui, après la fin de la guerre froide et de nouveaux accords de désarmement entre les Etats-Unis et la Russie, les arsenaux mondiaux ont diminué notablement. Néanmoins, en 2008, il reste encore environ 26 000 armes nucléaires représentant 466 000 bombes d’Hiroshima. Deux armes nucléaires ont été utilisées en temps de guerre par les Etats-Unis, les 6 et 9 août 1945 à Hiroshima et Nagasaki au Japon.

L’ère des essais nucléaires s’est étendue du 16 juillet 1945 au 9 octobre 2006, soit 61 ans. Mais les conséquences des essais nucléaires effectués par huit Etats - Etats-Unis, URSS, Grande-Bretagne, France, Chine, Inde, Pakistan, Corée du Nord – sont loin d’être négligeables et terminées. Les sols de 21 Etats ou territoires ont été contaminés par ces expériences et la préparation de ces expériences. La planète entière subit encore en 2009 des retombées radioactives des essais aériens dont les « poussières » contaminées se sont accumulées dans les hautes sphères de l’atmosphère terrestre. En plus de ces retombées sur toute la planète, les océans n’ont pas été épargnés par les déchets radioactifs générés par les expériences nucléaires : des milliers de tonnes de déchets radioactifs dus à la fabrication et aux expériences d’armes nucléaires ont été rejetées dans les océans.

Les données chiffrées sur les essais nucléaires au niveau mondial sont collectées par les Nations unies (UNSCEAR) en fonction des informations données par les Etats et les grands instituts de recherche. D’une année sur l’autre, ces données chiffrées peuvent être modifiées en raison d’informations nouvelles.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 
  • UNSCEAR
  • Comité scientifique des Nations unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants


 Quizz
Combien de Polynésiens ont-ils été embauchés pour travailler sur les sites d’essais ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales