"Demandez à vos pasteurs..."


La prise de position contre les essais nucléaires des protestants polynésiens semblait si claire du côté du gouvernement français que le Général de Gaulle fit maintenir le Pasteur Adnet en métropole pendant plusieurs mois, jusqu’à ce que le Président de la Fédération Protestante de France intervienne à l’Elysée pour que le missionnaire puisse rentrer dans sa paroisse de Tahiti. Le même Général reçut en janvier 1963 un groupe de conseillers polynésiens.

Ces derniers eurent la présence d’esprit de rappeler au Président de la République que la majorité des habitants de Polynésie étaient protestants et que leurs pasteurs étaient opposés à tout essai atomique dans le Pacifique. Le Général leur fit cette répartie célèbre : « Demandez à vos pasteurs de faire des prières pour que les Russes et les Américains cessent de faire des bombes. Dans ce cas, la France n’en fera plus. » C’est pourtant ce qu’avaient fait les pasteurs polynésiens lorsqu’en 1961, à Samoa, ils protestèrent contre les essais américains aux Marshall et contre tous les essais dans le monde, lors de la première réunion de la Conférence des Eglises du Pacifique.

« Devant le danger que représente le nucléaire sous toutes ses formes, le synode demande que cessent les expériences à Moruroa, que cessent les dépôts de déchets radioactifs dans le Pacifique, que cesse dans le monde la course au nucléaire. »
L’Eglise protestante de Polynésie prit son « indépendance » des Missions de Paris le 1er septembre 1963. La première préoccupation du Président Samuel Raapoto fut de consolider son Eglise qui avait connu de graves problèmes d’unité quelques années auparavant lorsque ses fidèles se trouvèrent divisés au moment du référendum de 1958. Le Président de l’Eglise choisit donc de « former » les protestants polynésiens aux conditions de la paix et de la justice. Jusqu’à sa mort en 1976, il donnait régulièrement des conférences où participaient plusieurs centaines de personnes. Ainsi, la jeune génération faisait sa prise de conscience qui aboutira à la prise de position publique du synode, le 6 août 1982, date symbolique s’il en est !

« Devant le danger que représente le nucléaire sous toutes ses formes, le synode demande que cessent les expériences à Moruroa, que cessent les dépôts de déchets radioactifs dans le Pacifique, que cesse dans le monde la course au nucléaire. »

Cette résolution du synode fut bientôt envoyée au Président de la République, mais il ne fallut pas moins de trois courriers et de 15 mois d’attente pour que l’Eglise Evangélique obtienne enfin une réponse de François Mitterrand.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 


 Quizz
Quelle est l’énergie dégagée par la plus forte explosion nucléaire de la France ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales