Malgré la « détente », les essais français continuent


A partir de 1969, une période de « détente » s’ouvre dans la Guerre froide entre les deux Grands. Nixon et Brejnev négocient des accords de limitation de la course aux armes nucléaires. Le 26 mai 1972, à Moscou, les présidents Nixon et Brejnev signent le traité SALT (Strategic Arms Limitation Talks)

L’année suivante, les Etats-Unis se retirent du Vietnam. Bien entendu, les dépenses considérables engagées dans la guerre et dans cette course aux armements nucléaires ont incité les Grands à se résoudre à plus de modération.

Ce climat de détente entre les deux grandes puissances nucléaires relance, dans le Pacifique, les actions diplomatiques et pacifistes contre les essais nucléaires français. Bien que l’accord SALT ne concerne que les Etats-Unis et l’URSS, la France est au banc des accusés, dénoncée pour ne pas se conformer au traité de Moscou de 1963 interdisant les essais aériens et de porter atteinte aux espoirs de paix par sa poursuite des essais nucléaires.

A partir de la campagne d’essais nucléaires de 1972, les protestations médiatiques des antinucléaires allaient commencer.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 


 Quizz
Quelle est la date du dernier essai nucléaire effectué par la France en Polynésie ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales