Première croisière antinucléaire autour de Moruroa


En novembre 1971, la toute nouvelle association écologiste dénommée Greenpeace manifesta avec le chalutier Greenpeace II dans le détroit de Béring où les Américains venaient de pulvériser l’île d’Amchitka en procédant à un essai souterrain de 5 mégatonnes.

Le fondateur de Greenpeace, Ben Metcalfe était très lié à un de ses compatriotes canadiens, David McTaggart installé en Nouvelle-Zélande. Avec le soutien financier de Ben Metcalfe, McTaggart entreprend de lancer une croisière antinucléaire contre les essais français de Moruroa. Propriétaire d’un ketch de 12 mètres, le Véga, David McTaggart le rebaptisera sous le nom de Greenpeace III et dès avril 1972 appareilla avec son équipage en direction de Moruroa.

Escorté par deux autres navires contestataires, l’un anglais, l’autre australien, le Greenpeace III arrive dans la zone interdite, le fameux « bouchon de champagne » le 20 juin et ne sera pas inquiété le 25 juin où eut lieu le premier essai – de faible puissance - de la campagne de 1972. En prévision d’un tir de plus forte puissance, le Greenpeace III fut arraisonné par La Paimpolaise, puis, éperonné, il fut conduit à Moruroa pour une réparation sommaire et escorté jusqu’aux Iles Cook.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 


 Quizz
Quelle est l’énergie dégagée par la plus forte explosion nucléaire de la France ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales