Les argumentaires officiels


S’il fallait synthétiser, on peut trouver deux grands argumentaires officiels des essais nucléaires français. Le « Livre Blanc sur les expériences nucléaires » de 1973 et le dossier de 1995 diffusé à l’occasion de la reprise des essais par le Président Jacques Chirac. Ils comportent de nombreuses similitudes.

Ces deux documents sont publiés par le ministère de la défense à deux périodes de grande contestation internationale des essais nucléaires français. A plus de 20 ans d’écart, le contexte international est évidemment différent, mais la France justifie ses essais dans des périodes où la situation internationale est plutôt apaisée. En 1973, on est en pleine « détente » dans la Guerre froide et, en 1995, la chute de l’URSS réduit la menace nucléaire entre les deux super-puissances.

Les arguments des deux documents sont quasiment inchangés. Dans le document de 1995, on retrouve les cartes de 1973 sur la densité de population autour de Moruroa comparée à la densité de population autour des autres sites d’essais américain, russe et chinois.

Le Livre Blanc de 1973 était destiné aux parlementaires, aux ambassades de France dans les grandes capitales. Il y a même eu une version anglaise. L’information sur les essais eux-mêmes est beaucoup plus développée dans le document de 1995 essentiellement destiné à la presse et aux parlementaires. Les temps ont changé : la France « donne » des informations qu’elle ne peut plus dissimuler au nom du secret défense. En effet, depuis juillet 1966, la date des tirs et bientôt leur « puissance » seront le secret de Polichinelle : les stations d’observation étrangères tant du Pacifique sud que des Etats-Unis se chargeaient de donner l’information au monde entier alors que la France s’évertuait à garder le silence.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 


 Quizz
Quel est l’atoll habité le plus proche de Moruroa ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales