Les essais nucléaires ont mis la nature en danger


Essais nucléaires et nature en dangerLors des essais aériens à Moruroa et Fangataufa, entre 1966 et 1974, les nuages de la bombe ont provoqué des retombées de poussières et de gaz radioactifs sur les îles habitées de toute la Polynésie. Les lois de la radioactivité permettent de dire qu’en 2009, les effets des retombées ont disparu.

Par contre, les essais souterrains, à Moruroa et Fangataufa, ont laissé dans les sous-sols des quantités très importantes de matières radioactives qui comporteront des risques pour des centaines de milliers d’années. Ces risques sont d’autant plus inquiétants que les explosions souterraines ont ébranlé les parois des deux atolls et que des effondrements pourraient se produire. Les matières radioactives pourraient alors se répandre dans l’environnement et contaminer la chaîne biologique.

Les deux atolls de Moruroa et de Fangataufa sont considérés comme perdus pour toute activité humaine pendant des milliers d’années. Il faudra surveiller leur stabilité géologique et les risques de fuites de matières ou de gaz radioactifs. Comment fera-t-on cette surveillance lorsque le niveau de l’océan se sera élevé en conséquence du changement de climat ?


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 


 Quizz
Citez les deux atolls où ont été effectués des essais souterrains.



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales